LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL

Le paradoxe de l’employabilité des jeunes : au moment où nous comparons chaque année le nombre de jeunes qui postulent aux emplois, au nombre de postes pourvus, et nous crions « comment résoudre le problème du chômage ? » ; une étude du Bureau International du Travail (BIT), indique qu’en Afrique subsaharienne, plus de 60% des jeunes travailleurs n’ont pas le niveau d’instruction requis pour le poste qu’ils occupent. Par parallèlement, on ne manque pas de noter la baisse progressive du niveau des enseignements. Ces phénomènes indiquent que des efforts doivent être faits dans la formation des jeunes de nos pays.

Aussi, dans des économies où parle t-on de mondialisation, nos jeunes par leur formation, se trouvent dans l’obligation d’imaginer leur vie professionnelle dans le cadre de leur nation, ou tout au plus dans l’espace francophone. Toute chose qui est un obstacle à leur épanouissement.

Building Capacity Institue, se veut cette unité d’enseignement qui allie standards mondiaux et ouverture au monde. En effet, dès notre ouverture, nous nous sommes lancés dans le processus de certification d’assurance qualité selon la norme internationale ISO 21 001 version 2018. La mise en œuvre des exigences de cette norme nous permet de garantir des enseignements de qualité reconnue partout dans le monde. Aussi, faut-il que nos jeunes profitent de la mondialisation. Pour ce, nos enseignements sont bilingues : 40% en anglais et 60% en français.

Nous avons la ferme conviction que les défis majeurs de l’employabilité des jeunes sont : compétence et ouverture au monde, et Building Capacity Institute est la solution !

BCI, s’ouvrir au monde !